Apprendre la video | Le blog

Les meilleurs objectifs pour la vidéo

La plupart des vidéastes qui réalisent aujourd’hui leurs vidéos avec une camera à objectif interchangeable, un reflex ou un hybride, se posent un jour la question de quel objectif choisir pour la vidéo. Et c’est une question qu’on me pose souvent lorsqu’on me voit changer le « caillou » de mon appareil. « Quel objectif conseilles-tu pour la vidéo ? » Personnellement, j’en ai essayé un paquet et il faut dire que le choix de l’objectif dépend surtout de ce que vous comptez filmer. À quel endroit, à quel moment, et aussi et surtout de votre budget.

Aujourd’hui j’ai 3 objectifs dans la sacoche de mon appareil. Un objectif que j’utilise pour donner un cachet particulier à mes vidéos, qui est à focale fixe (un Sigma 30mm/f1.4). Un vieux Canon 50mm F1.4 (qui devient un 75mm sur mon appareil) que j’utilise avec une bague d’adaptation et qui m’offre un bokeh magnifique sur des plans fixes mais dont la mise au point est manuelle. Un 16mm à F1.4 qui devient un équivalent 24mm. Il ne quitte quasiment plus mon A6300 tellement il est excellent. J’ai d’ailleurs tourné mon dernier court-métrage uniquement avec cet objectif.

Il faut noter dans un premier temps qu’il y a 2 sortes d’objectifs. Ceux à focale fixe, donc avec lesquels on ne peut pas zoomer et ceux à focale variable avec lesquels on peut zoomer plus ou moins loin.

Ces 2 catégories ont chacune leurs qualités et leurs inconvénients. C’est pourquoi il faut bien réfléchir avant de faire son choix. Dans cet article je vais donner des conseils d’achat en fonction de la monture de l’appareil et de son capteur. Mais aussi des conseils d’utilisation en fonction de la focale utilisée et ses spécificités. Pour rapidement expliquer ce que représente le « mm » à côté du nombre, c’est l’unité de mesure de la focale. Plus le nombre est grand, plus la longueur focale est grande, plus le « zoom » est puissant en gros, plus il est petit, plus le plan est large.

Pour parler de l’ouverture maximale de l’objectif on va raisonner comme ceci : f1.4 et f22 par exemple. Plus le nombre à droite du f est petit, plus le diaphragme peut être ouvert (f1.4 par exemple), plus la lumière entrera. Et donc plus la profondeur de champ sera réduite (arrière ou avant plan flou). Plus le nombre est grand, plus le diaphragme est fermé (f22 par exemple). A noter : les objectifs à grande ouverture comme les f1.4 ou f1.2, sont souvent les plus chers.


Choisir son objectif en fonction de la taille du capteur

Connaître la taille du capteur de sa caméra est essentiel avant de choisir un objectif. Car selon la longueur focale choisie, le résultat ne sera pas du tout le même. Si vous avez un appareil à capteur plein format (full frame) et que vous prenez un 50mm par exemple, vous obtiendrez une focale de 50mm. Par contre si vous choisissez un 50mm pour un capteur APS-C, vous obtiendrez un 75mm. Et sur un capteur 4/3 vous aurez une longueur focale d’environ 100mm. Cela change tout ! Pour un capteur APS-C il faut multiplier par 1,5  la focale pour obtenir son équivalent Full Frame (par ex : 35mm x 1,5 = 52,5mm). Pour un capteur micro 4/3 il faudra multiplier par 2.

Choisir son objectif en fonction de la monture

Ce serait tellement simple si il y avait une monture standard pour tous les appareils. Mais non, chaque constructeur a sa monture. Ce critère peut aussi jouer lors de l’achat d’un nouvel appareil. Si vous avez un paquet d’objectifs Canon, votre choix pour un nouvel appareil penchera du coup plus facilement vers un…Canon. Mais pas forcément, j’y reviens plus bas. Je ne vais pas énumérer toutes les montures existantes sur le marché mais vous lister les plus connues.

Arri PL

C’est une monture qu’on retrouve plus sur les caméras de cinéma mais qui sont adaptables sur des caméras comme le A7S ou le GH4 via des adaptateurs.

Micro 4/3

C’est la monture qu’on retrouve essentiellement sur les appareils Panasonic (GH4, GH5, GH5S) et Olympus. Olympus est d’ailleurs réputé pour la qualité extrême de ses optiques. Avec cette monture il faudra faire X2 pour avoir la focale équivalente au plein format. Un 15mm sera par exemple l’équivalent d’un 30mm.

Les objectifs que je conseille en monture Micro 4/3

Le Sigma 16mm F1.4 (l’équivalent du modèle en monture E)

Sigma Objectif 16 mm F1,4 DC DN Contemporary - Monture Micro 4/3

  • Une baïonnette équipée d'une protection contre la poussière et le ruissellement
  • Conçu pour minimiser le "flare" et les images fantômes
  • Une motorisation pas à pas (stepping motor) idéale pour la vidéo

Le Panasonic Lumix 14mm F2.5


Le Panasonic Leica 15mm F1.7


Le Panasonic Lumix 25mm F1.7


Le Panasonic Leica 25mm F1.4 II ASPH


Le Olympus M.Zuiko 17mm F1.8


Le Olympus M.Zuiko 17mm F1.2


Le Olympus M.Zuiko 25mm F1.8


Le Olympus M.Zuiko 25mm F1.2


Le Olympus 7-14mm F2.8 Pro Lens


Le Olympus M.Zuiko 12mm F2.0

Monture L

Monture dédiée à la gamme Lumix plein format de Panasonic.

Fujifilm X

Monture pour les boitiers hybrides de Fuji comme le X-T3, X-T4 ou X-H1 par exemple. Fuji a annoncé en mai 2020 l’ouverture de cette monture aux constructeurs tiers. Ce qui signifie que d’autres optiques, souvent moins chères et à qualité équivalente verront bientôt le jour (ou existent déjà avec Viltrox) tout en profitant des caractéristiques des boitiers Fuji. Ce qui n’était pas le cas avant, les rares optiques X de constructeurs tiers ne communiquaient pas avec le boitier. Du coup, pas de mise au point automatique ni de données Exif sur les fichiers. Parmi les objectifs ci-dessous, ceux qui ont une ouverture F2.0 (16, 23 et 35mm) ont un meilleur autofocus et sont plus silencieux que ceux en ouverture F1.4 qui sont moins récents et qui étaient moins adaptés à la vidéo lors de leur sortie.

Les 6 objectifs que je conseille en monture X pour la vidéo :

Le Fuji 16mm F1.4Le Fuji 16mm F2.8Le Fuji 35mm F1.4
Le Fuji XF 23mm F2.0Le Fuji XC 35mm F2.0Le Fuji XF 35mm F2.0

Canon EF, EF-S et EF-M

Cette monture est très connue des « canonistes ». La différence étant que la gamme EF est dédiée aux appareils à plein format (24×36) alors que les gammes EF-S et EF-M (plus récente) sont pour les appareils à capteur plus petit comme l’APS-C par exemple. Si vous avez un appareil à capteur APS, vous pouvez vous équiper des 2 modèles. Mais si vous avez un appareil plein format, il est déconseillé de prendre un objectif EF-S. Car vous obtiendrez du vignettage tout autour de votre cadre.

Les objectifs que je conseille en monture EF

Le Canon 50mm F1.4Le Canon 24mm F2.8Le Canon 24mm F1.4Le Sigma Art 24mm F1.4

Les objectifs que je conseille en monture EF-M

Sony E et E-FE

Cette monture est récente et a été conçue pour les appareils de la gamme NEX et les derniers Alpha (A7S,  A7R, A6500, etc) de chez Sony. Même chose que pour la gamme Canon, la gamme E est pour les capteurs APS-C et la gamme E-FE est pour les capteurs Full Frame.

Les objectifs que je conseille pour la vidéo en monture Sony E APS-C :

Sigma 16mm F1.4

Une focale grand angle à F1.4. Je ne m’en passe plus. Mise au point réactive et silencieuse même par faible luminosité. Voir ma vidéo d’essai.

Les points forts de cet objectif :

  • Un 16mm à grand ouverture
  • Mise au point silencieuse
  • Joli bokeh
  • Idéal pour du court-métrage.
  • Prix accessible.
  • Également disponible en monture micro 4/3.

Sigma 30mm F1.4

On remercie Sigma pour ce bijou. Et à moins de 300€ en plus.

Les points forts de cet objectif :

  • Un 30mm à grand ouverture
  • Mise au point silencieuse
  • Joli bokeh
  • Idéal pour du court-métrage.
  • Prix accessible.
  • Également disponible en monture micro 4/3.

Sony SEL35F18

Les points forts de cet objectif :

  • Un 35mm à grand ouverture
  • Stabilisé
  • Mise au point silencieuse
  • Joli bokeh
  • Idéal pour du court-métrage.
  • Prix accessible.

Les objectifs que je conseille pour la vidéo en monture Sony E FE (plein format) :

Sony FE 24mm F1.4

Les points forts de cet objectif :

  • Un grand angle à grande ouverture
  • Des résultats sublimes
  • Mise au point précise et silencieuse
  • Bokeh magnifique
  • Idéal pour du court-métrage, du clip ou du reportage

Sigma FE 24mm F1.4

Les points forts de cet objectif :

  • Un grand angle à grande ouverture
  • Des résultats sublimes
  • Mise au point précise et silencieuse
  • Bokeh magnifique
  • Idéal pour du court-métrage, du clip ou du reportage
  • Moins cher que l’objectif Sony équivalent

Sony FE 50mm F1.4

Les points forts de cet objectif :

  • Un 50mm à grande ouverture
  • Des résultats sublimes
  • Mise au point précise et silencieuse
  • Bokeh magnifique
  • Idéal pour du court-métrage, ou des interviews

Sigma FE 50mm F1.4

Les points forts de cet objectif :

  • Un 50mm à grande ouverture
  • Des résultats sublimes
  • Mise au point précise et silencieuse
  • Bokeh magnifique
  • Idéal pour du court-métrage, ou des interviews

Si vous possédez des objectifs à monture A et que vous n’avez pas forcément envie d’investir de suite dans un nouvel objectif. Il existe la bague LA-EA4 qui vous permet d’utiliser vos objectifs tout en conservant la mise au point continue en vidéo. Cette bague est aussi bien compatible avec les Full Frame qu’avec les APS-C.

Sony A

Une monture intéressante si vous avez un appareil Alpha qui ne vient pas juste de sortir. Car lorsque Sony a racheté Minolta, il a du coup rendu compatible avec ses appareils toute une gamme d’objectifs de qualité. Même des anciens, qu’on peut trouver sur internet d’occasion. Ils ont souvent une bonne qualité d’optique, même si vous perdez certains automatismes sur certaines modèles.

Les objectifs que je conseille sur monture A :

Nikon E, F,  Nikkor ou Z

L’histoire est assez longue pour expliquer le changement de noms entre les gammes E, F et Nikkor. Car il y a eu la gamme E qui représentait l’entrée de gamme et Nikkor le haut de gamme, aujourd’hui la gamme F. Les baïonnettes sont apparemment compatibles, mais n’ayant jamais filmé avec un Nikon avant de tester le Z6, je n’en mettrais pas ma main à couper. Sachez juste que la mention DX sur l’objectif indique la compatibilité avec un capteur APS-C. Alors que la mention FX (qui ne figure pas sur l’objectif) est compatible avec un plein format. Il existe maintenant la nouvelle monture Z depuis l’arrivée sur le marché des Z6 et Z7 ainsi que leur bague d’adaptation FTZ.

Les objectifs que je conseille pour la monture Z


Les objectifs anamorphiques

Cette catégorie d’objectifs s’adresse essentiellement aux réalisateurs qui veulent donner un look cinéma à leurs vidéos. Ces objectifs ont la particularité d’étendre le champs de vision de 33% sur les cotés sans déformer les lignes. Ces objectifs permettent une compression optique de l’image qui sera « dépliée » en post-production. En effet l’optique n’est pas ronde mais ovale. Et les derniers hybrides sur le marché peuvent accueillir certains de ces objectifs anamorphiques. Du coup certains fabricants proposent une gamme plutôt accessible. Surtout quand on connait le prix d’un objectif « cinéma ».

Ces objectifs permettent aussi d’avoir un bokeh ovale qu’on retrouve en général dans les films et surtout ces fameux flares, ces lignes bleus sur les sources de lumières caractéristiques des objectifs anamorphiques. Si vous souhaitez tourner un court-métrage ou donner un vrai look ciné à vos productions, c’est le type d’objectif qu’il vous faut.

La marque Sirui propose ce type d’objectifs pour les montures M4/3, monture E et monture X.

Le choix des focales

Les objectifs à focales fixes

Comme mentionné plus haut, les objectifs à focale fixe sont ceux où concrètement le zoom c’est vous 🙂 En effet, il faudra soit se rapprocher ou soit s’éloigner de son sujet selon la focale que l’on possède pour obtenir le résultat que l’on souhaite. Cela peut donc être un inconvénient pour beaucoup. Mais en contre partie ces objectifs offrent souvent un bien meilleur piqué et une qualité optique qu’un objectif à zoom et surtout une plus grande ouverture. Qui dit plus grande ouverture, dit plus de possibilités de jouer avec la profondeur de champ. Et également filmer par faible luminosité sans trop augmenter la sensibilité ISO. Les focales les plus utilisées en vidéo sont les suivantes :

Les 16 ou 18mm

Aussi appelés « grand angles » ils sont parfois vendus en pack avec les appareils. C’est l’objectif qu’on utilise lorsqu’on souhaite filmer des paysages, des groupes ou lorsqu’on se retrouve dans un endroit « étroit ». Parce qu’il permettra de filmer très largement sur les côtés. En dessous de 10mm on tombe dans la catégorie des « fish-eyes ». Votre image sera très courbée et vous verrez presque ce qu’il y a derrière vous. 🙂

 

 

Le 30 ou 35mm

C’est un des objectifs dont je ne me sépare plus. Le mien est un 30mm/f1.4. J’alterne en fait avec le 16mm. Je me régale à faire ressortir les sujets que je filme en jouant avec la profondeur de champ. Il est également super pour filmer les soirées sans utiliser de lampe torche. Avec un capteur APS-C c’est l’équivalent d’un 50mm plein format, c’est à dire la focale qui se rapproche le plus de la vision humaine. J’avais réalisé un court-métrage essentiellement avec un 35mm F1.8 sur un Alpha 57 (APS-C) et le rendu est unique.

 

 

Le 50mm

Avant de prendre le 35mm j’avais voulu essayer le 50mm/f1.8. Il devient un 75mm sur un capteur APS-C. Il est souvent peu cher pour un objectif avec une telle ouverture. On peut le trouver pour chaque marque aux alentours de 100-120€. Il peut convenir à beaucoup de personnes mais pour mon utilisation j’avais trouvé la focale peu confortable car j’étais souvent obligé de reculer pour cadrer ce que je voulais.

Même problème lorsque je voulais filmer en marchant. C’était quasi impossible, ça bougeait beaucoup trop. Il peut être parfait dans certaines conditions pour faire de jolies photos, mais pour la vidéo il risque de souvent poser problème. Pour moi il n’est pas assez « grand angle » pour pouvoir se balader avec. Il n’a également pas assez de zoom pour filmer des sujets lointains. Souvent idéal pour les photographes qui veulent faire de jolis portraits, mais pas forcément pour les vidéastes.

Les 75mm et plus.

Là on commence à entrer dans la catégorie dite des « téléobjectifs ». On investit dans ce genre d’objectif lorsqu’on sait qu’on sera loin de ce qu’on compte filmer. Si vous comptez filmer les membres d’un groupe de musiciens lors d’un concert, faire de la vidéo animalière, filmer un spectacle en sachant que vous serez éloignés des sujets ou bien la voisine d’en face avant de prendre sa douche 🙂 c’est le genre d’objectif qu’il vous faudra. Un conseil, équipez vous également d’un trépied pour filmer avec ce style d’objectif car il est très difficile de se stabiliser avec une telle focale.

Les objectifs à focales variables

Le principal avantage de cette gamme d’objectif est qu’elle peut couvrir une large plage focale. Du 18mm au 300mm, voire plus. Tout dépendra ensuite de l’ouverture que vous souhaiterez mais aussi de la taille et du poids que vous aurez dans les mains. Un 18-50mm sera nettement moins imposant et moins lourd qu’un 18-300 qui commencera à bien faire sentir son poids en fin de tournage.

Sur la plupart de cette catégorie d’objectifs, l’ouverture est changeante selon le zoom effectué. Plus vous zoomez, plus le diaphragme se ferme. Mais ce n’est pas systématique. Il existe des objectifs à focale variable et à ouverture constante mais qui sont aussi parmi les plus chers. Et si en plus ils sont stabilisés, préparez-vous à sortir quelques billets supplémentaires du porte-feuille…

Pour résumer, si vous partez en vacances ou si vous ne connaissez pas les points de vues que vous aurez pour filmer lors d’un déplacement, c’est le genre d’objectif que je conseille. Vous pourrez ainsi faire des plans larges et également avoir la possibilité de zoomer si cela s’avère nécessaire. Personnellement j’ai un Tamron 18-200mm qui me donne satisfaction. Mais je me suis aperçu dernièrement que si j’avais eu un zoom plus puissant je n’aurais pas craché dessus…

La stabilisation

Certains objectifs sont stabilisés. Si vous avez un boitier qui n’a pas la stabilisation intégrée, c’est un petit plus. En vidéo ne vous attendez pas non plus à avoir un résultat bluffant. La stabilisation des objectifs ne vous permettra pas d’obtenir un résultat comme si vous aviez utilisé un gimbal par exemple. Elle est surtout utile lorsque vous voulez photographier par faible luminosité et en diminuant la vitesse d’obturation afin d’éviter les flous de bougé. Que votre boitier soit stabilisé ou non et que votre objectif le soit ou non aussi, vous devrez investir dans un gimbal ou un steadycam pour obtenir des plans stables en marchant.

Les bagues d’adaptation

La solution si vous avez un stock d’objectifs mais que vous souhaitez filmer avec une caméra ou un reflex d’une autre marque. Et que vous ne souhaitez pas forcément recasser la tirelire pour de nouveaux objectifs. Comme beaucoup de vidéastes qui tournent par exemple avec un Sony AS7II ou une Nex FS100, il existe la bague d’adaptation qui vous permet de coller un objectif Canon sur une caméra d’une autre marque. Et c’est la solution que j’utilise aussi. Alors vous pouvez perdre certains automatismes comme l’autofocus, mais quel rendu au final !

Un dernier conseil important

Attention au bruit de votre objectif en mise au point automatique. Qu’il soit USM, hyper silencieux à moteur ultrason ou autre, prévoyez un micro externe si vous comptez filmer une scène calme avec la mise au point automatique. Sinon vous risquez d’être désagréablement surpris(e) lorsque vous regarderez vos plans et d’entendre ce bruit de mise au point de l’objectif. En effet les micros internes de nos reflex ou hybrides ont la fâcheuse tendance d’enregistrer les bruits internes de l’appareil et donc aussi les bruits du moteur ou du frottement de l’objectif en mode AF (AutoFocus). Pour éviter tout ces désagréments, entrainez-vous à la mise au point manuelle

Cet article vous a aidé dans vos choix ? N’hésitez pas à le partager ou à me dire dans les commentaires les objectifs que vous utilisez !



Exit mobile version