Quel appareil pour faire de la vidéo ? Caméscope ? Hybride ? Reflex ?

La première question qu’on me pose lorsque je diffuse mes vidéos :

“ Tu filmes avec quoi comme appareil vidéo ? ”

Pour la petite anecdote, j’ai réalisé mes premiers court-métrages de 2003 à 2005 avec un Sony DCR-PC8E. Caméscope mini DV que j’ai conservé car c’est avec lui que j’ai tourné mes premiers films. Il fonctionne toujours et me sert aujourd’hui à numériser bon nombre de cassettes…

sony-dcr-pc8e-medium

Oui ça date…Maintenant on est à l’ère de la HD et même de la « Ultra HD ». Mon avant dernier court-métrage a été réalisé avec un Sony Alpha 57 couplé à un objectif à focale fixe 35mm F1.8 et mon dernier court-métrage de science-fiction a été tourné avec un Sony A6300 et divers objectifs à focale fixe (Sigma 16mm et 30mm) ainsi que différents accessoires.

10676835_10204080460385167_1866170589_o

Les personnes qui ont vu le film et les festivals qui l’ont sélectionné m’ont d’ailleurs demandé avec quel matériel j’avais filmé…Pourquoi un hybride de la marque Sony ? Parce que Sony est pour moi la marque spécialiste de la vidéo. Leurs hybrides et reflexs font de très belles photos mais surtout produisent de superbes vidéos.

Tout dépend de l’objectif qu’on leur colle au nez évidemment. Mais même avec un objectif moyen, le résultat est là grâce à la qualité de leur capteur. Capteurs qui équipent d’ailleurs beaucoup de leurs concurrents…La deuxième marque que je recommande pour de la vidéo est Panasonic. J’ai réalisé un des mes court-métrages avec et je n’ai pas été déçu. C’est une marque référente chez les vidéastes, car souvent initiatrice en terme de nouvelles fonctionnalités et technologie. Ensuite, le fabricant qui effectue un retour fracassant en vidéo est Fujifilm. J’en parle plus bas…

Quelle utilisation et quel budget ?

  1. La première question à se poser lorsqu’un souhaite investir dans un matériel vidéo est ″pour quelle utilisation ?
  1. La seconde question est ″quel est mon budget ?
  2. La troisième, mais qui peut aller avec la première :  Quelle résolution et quelle cadence d’images maximale ?

Tout dépend si on souhaite filmer ses prochaines vacances, sa famille, un spectacle, le baptême du ptit dernier, un mariage ou une activité sportive. Ou si on souhaite réaliser un court-métrage, un clip, un reportage, ou encore un documentaire.

Si on veut donner un « style » particulier à l’image ou non, si on veut jouer avec la profondeur de champ. Si on veut toucher à la colorimétrie ou non. Etc…

Je ne donne ici que mon avis, et je vous invite à donner le vôtre dans les commentaires. 😉

Les caméscopes
camescope

Pour les vacances ou les voyages, pour ne pas s’embêter. Pour dégainer rapidement et filmer l’instant sur le vif sans se prendre la tête. Sans avoir de réglages particuliers à faire, je conseille le caméscope . Les premiers prix en Full HD commencent à environ 190€ sur internet. Je pense que c’est un marché qui se fait cannibaliser par les hybrides et qui est sans doute destiné à disparaître d’ici quelques années. Ce serait dommage parce qu’ils ont beaucoup d’atouts.

Les avantages et inconvénients d’un caméscope grand public pour moi.

 Les avantages

  • le prix accessible
  • cadence d’images maximale élevée
  • la petite taille
  • le zoom au bout des doigts
  • la réactivité
  • Full HD ou 4K
  • Stabilisateur optique intégré

Les inconvénients

  • Petit capteur (sauf haut de gamme)
  • Qualité des photos souvent médiocres
  • Quasi impossible de jouer avec la profondeur de champ
 

UHD ou Full HD  ?

Pour quelqu’un qui est équipé d’une TV 4K (UHD), oui il est peut-être intéressant de s’équiper d’un caméscope 4K. En effet la 4K (UHD) commence doucement à s’implanter. Les caméscopes et hybride proposant cette définition deviennent accessibles. Les foyers commencent à s’équiper d’écran UHD (appelés faussement 4K) pendant que d’autres attendent la 8K qui arrive en magasin… Par exemple les moniteurs d’ordinateurs sont souvent en Full HD dans les foyers. Les Blu-ray 4K (souvent upscalés) sont sur le marché. Il faut aussi savoir qu’une TV 4K upscale les vidéos Full HD.

De plus il ne faut pas oublier la configuration informatique qu’il faut pour faire du montage en 4K. Encore pire si on souhaite rajouter des effets avec After Effect par exemple…(processeur Octo-Core minimum, disque dur SSD ou SSHD, 16 Go de ram minimum, carte graphique avec une bonne puce et 4Go de mémoire minimum…) c’est TRÈS gourmand en espace disque comme en ressources !

Pour moi la beauté d’une vidéo se situe essentiellement au niveau du cadrage, des mouvements de camera, de la lumière, de la profondeur de champ qui donne un cachet « cinéma ». Mais aussi de la colorimétrie, du contraste et non pas principalement au niveau de la définition de l’image qui sera plus « nette ». Sauf évidemment si on souhaite faire du cropping (recadrage dans l’image) pour ensuite l’intégrer dans un montage Full HD. Ou encore « downscaler » la 4K en Full HD dans son montage, on obtiendra dans ce cas une image plus fine et détaillée qu’une Full HD native. Dans tous les cas les caméras 4K proposent de filmer en Full HD.  

Les caméscopes que je conseille pour des vidéos de qualité (par ordre de prix) :

Sony CX240 (Full HD)

Caractéristiques essentielles :

  • Du Sony à prix accessible
  • Activation rapide
  • Full HD jusque 50 fps (50 i/s)
  • Bonne autonomie
  • Optique Zeiss
  • Stabilisation intégrée
  • Simplicité d’utilisation

Comparer les prix :


Sony PJ410 (Full HD)

Caractéristiques essentielles :

  • Facile d’utilisation
  • NFC et Wifi
  • Format AVCHD ou XAVC-S
  • Videoprojecteur jusqu’à 13 lumens
  • Full HD jusque 50 fps

Comparer les prix :


Panasonic HC VXF990 (4K)

Caractéristiques essentielles :

  • Vidéo HDR
  • Stabilisation 5 axes
  • Wifi et NFC
  • Prises casque et micro
  • Grande ouverture (F1.8)

Comparer les prix :


Sony FDR AX33 (4K)

Caractéristiques essentielles :

  • XAVC-S 100Mbs
  • Wifi et NFC
  • Écran tactile
  • Son dolby 5.1
  • Double enregistrement vidéo

Comparer les prix :


Sony FDR AX53 (4K)

Caractéristiques essentielles :

  • Stabilisation 5 axes
  • Wifi et NFC
  • Audio Dolby 5.1
  • Full HD 120 fps (!!)
  • Nombreux réglages manuels

Comparer les prix :


Sony FDR AX100 (4K)

Caractéristiques essentielles :

  • Capteur CMOS Exmor R de type 1.0″
  • Wifi et NFC
  • Nombreux réglages manuels
  • Écran tactile
  • L’équivalent du CX900 en 4K
  • 4K XAVC S : 3840 × 2160 / 24 ou 25 fps

Comparer les prix :


Sony FDR AX700

Caractéristiques essentielles :

  • Capteur CMOS Exmor R de type 1.0″
  • Super ralenti jusqu’à 960i/s
  • Nombreux réglages manuels
  • Écran tactile
  • 4K HDR

Comparer les prix :


L’innovation de DJI

L’Osmo Pocket est une caméra portable à nacelle stabilisée sur 3 axes. Comme l’Osmo première du nom, mais en beaucoup plus petite. Il est étonnant qu’un constructeur comme Sony, Panasonic ou Canon, experts de la vidéo, n’ait pas pensé à créer une telle caméra. Tellement elle offre de possibilités et de facilités de tournage !

J’aurais adoré avoir un tel appareil lorsque j’ai débuté dans la vidéo avec mes court-métrages ! Ce petit objet risque même de faire mal aux cameras d’action dans certaines situations. Quand les action cams ont une stabilisation optique, l’osmo pocket en propose une mécanique sur 3 axes ! Des accessoires pour filmer sous l’eau jusqu’à 60m sont également dispos.

Compacte (12cm de long), légère (116g !!), bonne autonomie (140min) elle propose jusqu’à la 4K à 60fps, avec en prime le profil D-Cinelike facilitant l’étalonnage en post-production.

C’est la caméra idéale pour de nombreuses situations. Le mode selfie est également de la partie pour les vlogueurs.

Ses 2 seuls défauts pour moi sont la taille de son capteur (1/2,3″) et la qualité audio qui n’égale pas celle de certains reflex. Du coup il est difficile de jouer avec la profondeur de champ ou de filmer par faible luminosité.

Le petit détail qui fait la différence pour le vidéaste averti est la possibilité de régler l’ouverture, les isos et la vitesse d’obturation manuellement via son écran tactile ou l’application MIMO sur son smartphone.

Pour ce prix et avec toutes ces fonctions, il n’y a pas à hésiter selon ce que vous souhaitez filmer. Elle peut servir de première caméra pour se former à la vidéo, comme caméra de voyage mais également comme caméra d’appoint pour certains vidéastes.

Plus de détails sur la page officielle du produit => 

Comparer les prix


Les caméscopes à objectifs interchangeables

appareil vidéo - NEX VG

A ma connaissance, aujourd’hui, seul Sony est sur ce marché. Et pour cause, c’est eux qui ont inventé le concept avec le NEX VG10. En effet le but était d’offrir les qualités d’un reflex avec l’ergonomie d’une camera. Pari gagné.

Les reflex sont principalement destinés à celles ou ceux qui aiment principalement prendre des photos et filmer dans un second temps. Là c’est l’inverse. De plus ces caméras n’ont pas de miroir devant le capteur comme sur les reflex. Je ne vais pas entrer dans des détails techniques mais le principal avantage est le gain de lumière qui va directement au capteur.

Qui dit gain de lumière, dit meilleure sensibilité (pas besoin de monter dans les ISO) et donc image plus nette et moins « bruitée ». Et surtout plus de possibilité de jouer avec la profondeur de champ et se rapprocher de cet aspect « cinéma ».  Plus facile de tourner par faible luminosité aussi. Ce type de caméra s’adresse essentiellement aux vidéastes qui veulent tourner des court-métrages ou des clips.

On peut aussi filmer ses vacances avec, ou bien un spectacle. Mais ça n’est pas toujours évident lorsqu’on se retrouve au moment de filmer un évènement imprévu et de devoir changer d’objectif car le sujet est soit trop près ou soit trop loin, et qu’on a un objectif à focale fixe sur la caméra. Cela m’est déjà arrivé donc c’est pour ça que j’en parle…

Peu de modèles

Il y a aujourd’hui deux modèles dans cette gamme de produits, le Nex VG30 avec un capteur APS-C 23,4×15,6 mm, sorti en 2013, mais qui reste une référence (beaucoup attendent son successeur 4K de la part de Sony, le Nex VG40 ?) et le Nex VG900 qui est le modèle « haut de gamme » avec un capteur CMOS Exmor™ plein format 35 mm.

En fait la principale différence se situe au niveau de la taille du capteur…et donc du prix. 🙂 Le conseil que je vous donne si vous partez sur un de ces deux modèles est de l’acheter « nu », sans objectif. Et ensuite de l’équiper avec un objectif de meilleure qualité que celui fourni avec (meilleure ouverture par exemple et meilleure optique), même si ils sont parfois déjà de qualité.

Il faut également savoir que vous pouvez leur coller n’importe quel objectif de n’importe quelle marque sur le nez via des bagues d’adaptation. C’est ce que j’avais fait pour un de mes court-métrage.

J’avais mis un objectif Canon f1.4 du vieil argentique de mon père sur le NEX VG10. Je me suis régalé à jouer avec la profondeur de champ et le bokeh était magnifique. Le seul souci est que vous perdez l’automatisme de la mise au point sur ce genre d’objectif. C’est un mal pour un bien, quelle qualité d’image en retour !

 Les avantages

  • Ergonomie caméra
  • Images de toute beauté
  • Choix énorme des objectifs
  • Son en 5.1
 

 Les inconvénients

  • Parfois perte de l’autofocus
 
 

Les reflex et hybrides

appareil vidéo - hybride

Si vous aimez prendre beaucoup de photos et faire de jolies vidéos stylées, c’est le meilleur choix aujourd’hui. C’est pour moi la polyvalence assurée. Personnellement j’ai failli reprendre un modèle NEX VG. Mais je me suis rendu compte que je prenais beaucoup de photos. Et que pour la vidéo il suffisait de s’équiper de quelques accessoires et d’appliquer les règles qu’on se fixe en photo. C’est à dire de tout mettre en manuel (Iso, Diaphragme, vitesse d’obturateur, balance des blancs) de le coupler à un bon objectif à grande ouverture et on pouvait obtenir des vidéos magnifiques.

Pour info beaucoup de modèles récents intègrent un stabilisateur optique. Donc pas besoin d’investir dans un objectif stabilisé. Le principal avantage avec un reflex, il est anodin mais je m’en suis aperçu lors de prises de vue dans des lieux publics, vous pouvez filmer à des endroits bondés de monde sans que les gens se retournent sur vous de peur d’être sur la vidéo comme quand vous filmez avec une camera traditionnelle.

Cela peut paraître banal mais ça rend toujours mieux de voir une vidéo où les gens restent naturels et ne se retournent pas toutes les 5 secondes pour voir si on les filme. Je parle d’une visite de musée par exemple ou de centres d’exposition avec beaucoup de monde. L’image parait beaucoup plus « naturelle » du coup.

Les petits inconvénients

L’inconvénient du reflex en vidéo est sa limitation à filmer en continu plus de 30 minutes. 29 minutes et 59 secondes exactement. Elle peut gêner certains vidéastes. Cette limitation vient d’une loi européenne.  Elle stipule en gros qu’au delà de 30 minutes d’enregistrement continu, l’appareil entre dans la catégorie des caméscopes/caméras. Du coup, BIM, une taxe en plus. Si votre appareil propose de changer de mode PAL vers NTSC, la limitation européenne saute et vous pouvez filmer en 24, 30 et 60fps au lieu du standard PAL 25/50 fps.

L’autre raison de cette coupure est aussi la surchauffe du capteur. L’appareil possédant un mode de sécurité, il coupera l’enregistrement avant les 30 minutes afin de préserver le capteur.

Certains firmwares permettent de faire sauter cette limitation sur certains modèles Canon. Sur les Sony A6300 et A6500 il existe aussi des firmwares permettant de retirer cette limitation. Mais n’est ce pas prendre le risque d’abimer le capteur ?

Un autre défaut que je trouve est qu’on ne puisse pas prendre de photos pendant qu’on filme. Sur certains autres modèles oui, mais est ce que la qualité photo est au rendez-vous ?

Capteur APS-C, micro 4/3 ou Full Frame ?

Concernant les différences de capteurs, très sincèrement, j’ai vu des vidéos tournées avec un Canon 5D Mark ll plein format à 3000€ le boitier et je n’ai pas vu de différences notables avec les vidéos que j’avais tourné avec mon boitier APS-C à 800€ équipé d’un bon objectif. Car oui la qualité de l’objectif est essentielle.

Les différences

Les principales différences entre un moyen capteur et un gros capteur se situent surtout au niveau de la sensibilité en basse lumière, du degré de « bokeh » lorsque l’objectif a une grande ouverture. Et aussi de la focale qui est plus longue sur un capteur plus petit à objectif équivalent.

Il existe de nombreuses caméras professionnelles destinées au tournage de fictions qui n’ont pas de capteur plein format mais un capteur « Super 35 », c’est à dire de la taille proche d’un APS-C. Aussi certains modèles qui sont des références chez les vidéastes ont un capteur micro 4/3, encore plus petit qu’un APS-C (Panasonic GH5 ou GH5-S par exemple).

Et si on me demande souvent avec quel modèle j’ai tourné mes films je pense que c’est parce que cela confirme mes propos.

Mon avis au sujet du full frame est que si vous faites de la photo professionnelle à côté, oui ce format est intéressant car il est plus adapté au format photo. Si vous comptez pratiquer essentiellement de la vidéo, il l’est beaucoup moins.

Je connais des vidéastes qui se sont fait bercés par les sirènes du marketing, qui ont essayé le full frame après l’aps-c, et qui sont finalement revenus à l’aps-c. Pensez aussi que sur un APS-C vous pourrez coller un objectif Full Frame.

Mais par contre vous ne pourrez pas coller un objectif aps-c sur un full frame. Enfin si, vous pouvez, mais vous aurez un cercle noir tout autour de votre image. Et il existe aujourd’hui de TRÈS BONS objectifs APS-C à grande ouverture, souvent plus accessibles que les objectifs full frame.

Les hybrides à objectifs interchangeables ont l’avantage d’être de petite taille tout en ayant le capteur d’un reflex. Ils sont mirrorless (sans miroir entre l’objectif et le capteur) comme la gamme mentionnée juste au dessus et en ont donc tous les avantages. Selon moi et vu l’orientation marketing que prennent les différents constructeurs, le reflex traditionnel tendra à disparaître dans quelques années…mais ce n’est que mon avis.

L’ergonomie

L’ergonomie change, j’ai un A6300 et sincèrement il ne faut pas avoir de grosses mains pour pouvoir le tenir. Pour faire un tournage propre il faudra être équipé en accessoires (steadycam ou gimbal, slider,…etc)  Les hybrides ont la possibilité d’accueillir n’importe quel objectif via des bagues d’adaptation.

Il existe de nombreux modèles avec un capteur APS-C sur le marché. Sony a ensuite commercialisé des modèles avec un capteur plein format avec sa gamme Alpha 7.

Les derniers modèles de cette gamme sont l’Alpha 7 III, l’Alpha 7r III , l’Alpha 7S II mais aussi l’Alpha 9 dans un tout autre budget. Sony est resté seul sur cette tranche du marché pendant 2 ou 3 ans. Puis Panasonic avec le S1 et Nikon avec le Z6 lui ont emboîté le pas récemment. Canon se réveille peut-être dans ce domaine en évoquant l’EOS R5 (et sa vidéo 8K) qui est en développement. L’EOS R n’ayant pas été convaincant en vidéo.

Fujifilm revient en force

Fujifilm, marque essentiellement connue comme fabriquant de pellicule, risque de faire mal à Sony et Panasonic dans le domaine des hybrides dédiés à la vidéo. Ses derniers modèles hybrides visent effectivement le vidéaste exigeant et confirment eux aussi mes propos sur la taille du capteur en vidéo.

Stabilisation mécanique du capteur (APS-C), 4K Ciné (4 096 x 2 160) pouvant aller jusque 60fps (pour le X-T3 et X-T4), encodage 200Mbs (400Mbs pour le X-T4), F-Log (pour l’étalonnage), mode Eterna pour émuler un rendu pellicule connu dans le monde du cinéma, et j’en passe…Si je n’étais pas déjà équipé de mon Sony et de ses objectifs Sigma (16mm et 30mm) qui l’accompagnent et qui me ravissent, j’aurais craqué pour le X-T4 ou le X-H1.

Le réveil de Nikon

Avec ses modèles Z6 et Z7 , Nikon s’est enfin lancé sur le marché des hybrides plein format. Au top pour la photo, les appareils se sont améliorés au fil des mises à jour de leur firmware pour proposer aujourd’hui des fonctions avancées intéressantes pour les vidéastes exigeants. Si vous êtes équipés d’un Nikon et de ses objectifs, et que vous souhaitez rester fidèle à cette marque, Nikon propose une bague d’adaptation FTZ qui permet d’utiliser ses objectifs sur ces nouveaux modèles…En savoir plus.

Olympus, le roi de la stabilisation

Souvent oubliée dans le domaine de la vidéo ce fabricant a pourtant plus d’un atout dans son sac. Tout d’abord ses optiques font partie des meilleures au monde. Olympus est d’ailleurs également réputée pour ça dans l’imagerie médicale. Ensuite ses derniers appareils proposent tout ce qu’un vidéaste exigent est en droit d’attendre. Stabilisation ultra performante à main levée, 4K Ciné à 240Mb/s en 24P, profils Logs pour l’étalonnage, enregistrement audio de qualité (souvent négligé chez certains fabricants), boitier tropicalisé… Beaucoup d’atouts à prendre en compte, surtout si vous possédez un parc d’optiques Micro 4/3. Les 2 hybrides que je conseille pour de la vidéo avec Olympus sont le E‑M5 Mark III et le E‑M1 Mark III.

Les avantages

  • Taille et qualité du capteur
  • La petite taille
  • Choix des objectifs
  • Wifi sur certains modèles
 

Les inconvénients

  • Ergonomie pour filmer
  • Boitier parfois non stabilisé
  • Chauffe du capteur
 
 

Les  hybrides que je conseille pour faire de la vidéo de qualité :

Le top du moment en APS-C :

Fujifilm X-H1

Note : 9 sur 10.
  • 4k DCI, F-Log
  • Mode pellicule Eterna pour un aspect ciné
  • encodage 200Mbs
  • stabilisation 5 axes du capteur

Comparer les prix :


Fujifilm X-T3

Note : 9 sur 10.
  • 4K DCI ( 4096x 2160) jusqu’à 60fps pendant 20 minutes
  • Profondeur de couleurs de 10 bits 4:2:0 enregistrées en interne et 4:2:2 via sortie HDMI
  • H264 ou H265
  • Il ne lui manque que la stabilisation du capteur…

Comparer les prix :


Sony A6400

Note : 7 sur 10.

L’appareil dédié au vlog bourré de technologie. Sa mise au point et son processeur sont les mêmes que le A9. De plus il propose le suivi et la reconnaissance d’objets basé sur l’intelligence artificielle.

Comparer les prix :


Sony A6600

Note : 8 sur 10.

Le successeur du A6500 avec l’ajout de quelques fonctions. Mais un peu maigres à mon goût. Il lui manque la 4K à 60FPS par exemple.

  • Détection et suivi impressionnant des yeux du sujet filmé
  • HDR
  • Enregistrement possible en S-Log 2 ou 3
  • Prise micro + casque

Comparer les prix :


Mais aussi ces modèles :

  • Sony Alpha 6300 (Capteur APS-C / 4K)
  • Sony Alpha 6500 (capteur APS-C / 4K) Stabilisation 5 axes intégrée et écran tactile. Son prix a nettement baissé depuis la sortie du dernier A6600.
  • Sony A5100 (capteur APS-C / Full HD) Il reste une valeur sûre pour de la vidéo HD à un prix accessible.
  • Sony Alpha 7S II (capteur Full Frame / 4K) Idéal aussi pour les vidéos de nuit.
  • Sony Alpha 7 III Dernier bijou plein format de chez Sony.
  • Panasonic S1 L’hybride plein format par Panasonic.
  • Panasonic GH4
  • Panasonic GH5 (la coqueluche de nombreux vidéastes, la version S propose un capteur (Sony) plus sensible, utile par faible luminosité. Mais moins qu’un A6500 par exemple…
  • Panasonic G7

Une camera en forme d’hybride ?

Dans cette gamme, mais entièrement pensés pour la vidéo (donc pas hybride puisqu’ils ne font pas de photo), il existe également les modèles de la marque Blackmagic Design. Ils sont connus dans le milieu de l’étalonnage grâce à leur super logiciel Da Vinci Resolve. Pas forcément très connues du grand public, leurs cameras sont de véritables petits bijoux. Comme sur les modèles Sony Alpha Nex il existe des adaptateurs pour objectifs Canon, Nikon, Pentax ou même Panavision. Par défaut vous pouvez lui coller un objectif Micro 4/3 Panasonic ou Olympus par exemple.

La BlackMagic Cinema Camera est idéale pour du tournage de court-métrage ou de clip à environ 1000€.

Il existe également une version 4K (Blackmagic Pocket Cinema Camera 4K) avec beaucoup d’atouts pour elle à un peu plus de 1000€. Support de plusieurs formats de carte mémoire, video HDR, 4k à 60FPS, prise XLR intégrée pour le son, port USB-C pour un enregistrement externe en direct, grand écran tactile, et j’en oublie…Sur le papier et pour ce prix, ça fait rêver !


Pour du direct en studio

Si vous souhaitez plutôt faire des diffusions en direct, la Blackmagic Design Micro Studio Camera 4K sera idéale pour ça. Avec une monture d’objectif Micro 4/3, elle comporte tous les branchements nécessaires (SDI) pour la brancher et la contrôler à distance via un mélangeur ATEM. Correction colorimétrique, mise au point, ouverture du diaphragme et zoom sont contrôlables à distance. Elle est plus axée broadcast mais elle peut aussi être utile pour une boite de production qui souhaite diffuser un événement en direct sans devoir s’équiper de grosses caméras de télévision bien plus chères.


Les bridges

Le bridge est pour moi un savant mélange de reflex et de caméscope. La prise en main d’un reflex avec la possibilité de toucher aux réglages manuels.  L’avantage d’un zoom optique puissant et de qualité sans changer d’objectif et en gardant une ouverture convenable. La mise au point rapide. Ainsi que les derniers formats vidéo dans certains appareils.

Bref, beaucoup d’atouts dans ces boitiers…Certains modèles possèdent un capteur de bonne taille permettant même de jouer avec la profondeur de champs. J’irai même jusqu’à dire que quelques derniers modèles proposent des fonctions vidéos à faire pâlir certains reflex…C’est la catégorie que je conseille si on veut faire des vidéos de qualité avec la simplicité d’utilisation d’un caméscope et avec l’avantage aussi de faire de jolies photos sans forcément se casser la tête en se demandant quelle focale on va utiliser.

Les bridges que je conseille pour des vidéos de qualité selon votre budget :

1- Sony RX10 IV

Le top du top actuellement. Si vous avez le budget, craquez. Ce modèle n’a aucun concurrent au moment où j’écris ces lignes. Je ne mentionnerai pas tout ses atouts tellement il en a. Son défaut ? Son prix…excessif mais sans concurrence…

  • Tropicalisé
  • Capteur de 1″
  • Full HD 120P
  • Zoom de 24 à 600mm à F2.4-4 (!!)
  • Mode HFR (High Frame Rate) jusqu’à 1000 i/s (!!!)

2-Panasonic FZ2000

On pourrait dire de cet appareil que c’est le GH4 déguisé en bridge du fait de ses capacités vidéo. Plus accessible que le modèle au dessus et avec de nombreuses fonctions dédiées à la vidéo.

  • Vidéo 4K et UHD
  • Zoom 24-480 mm F2.8-4.5 stabilisé sur 5 axes
  • Capteur de 1″
  • Ecran tactile et orientable sur rotule

3-Sony HX400V

Un modèle nettement plus accessible et qui possède de sérieux atouts en vidéo. Idéal si vous voulez obtenir de jolies vidéos sans forcément casser la tirelire.

  • mise au point réactive même en zoomant
  • modes manuels accessibles (PASM)
  • Full HD jusqu’à 50fps
  • optique 24-1200 mm f/2.8 -6.3 stabilisé

 

N’oublions pas les compacts

compact_alv

Car on les oublie souvent pour faire de la vidéo mais les derniers modèles proposés par les constructeurs proposent des fonctionnalités sympas et parfois même des réglages manuels poussés.

Leur gros avantage est leur compacité et donc leur discrétion. Il y a quelques années ces appareils proposaient des vidéos passables, sans plus. Mais aujourd’hui, équipés de très bons capteurs et d’un bon traitement de la vidéo, le rendu en bluffera plus d’un. Ainsi certains modèles pourraient même rendre jaloux certains possesseurs d’hybride…

Les 2 modèles compacts que je conseille pour des vidéos de qualité :

Et enfin les caméras de sport

Le marché de l’action cam est apparu avec la marque GoPro. Elle reste une référence pour beaucoup d’utilisateurs car elle est la pionnière dans cette catégorie. Mais quelques marques spécialistes de la vidéo veulent aussi leur part du marché. Et même des marques qui fabriquaient auparavant essentiellement des GPS se sont lancées sur le marché. Aussi de nouvelles marques chinoises sont apparues. Proposant des produits de qualité équivalente à des prix parfois 2,5x moins chers. La concurrence est bonne pour l’utilisateur final, elle pousse les marques à innover et à proposer toujours plus de nouveautés. Encore plus de fonctionnalités. Poussant ainsi les leaders à ne pas se reposer sur leurs lauriers. Ou pas…

Pour moi, les 3 principaux défauts d’une action cam sont la qualité de l’optique (image courbée dans les coins), l’autonomie et la qualité audio.

À propos du premier défaut, les leaders, sur leur dernier modèle ont clairement amélioré ce point noir. Il n’y a plus de courbures des coins selon le mode choisi. Au sujet de l’autonomie, cela dépend des modèles mais ça s’améliore aussi. Et pour le son, on peut se dire que ce n’est pas le critère le plus important puisque les vidéos enregistrées finiront souvent en clip. Mais bon, pas toujours.

Les critères à prendre en compte

Les critères essentiels pour moi pour bien choisir son action cam :

  • La cadence d’enregistrement en Full HD à 60fps minimum
  • La qualité du capteur et de l’optique
  • La stabilisation optique
  • Le poids
  • La simplicité d’utilisation et des réglages
  • L’autonomie
  • L’étanchéité sans caisson

Mais malheureusement, il y a toujours un compromis à faire, quelque soit le modèle choisi. En effet, beaucoup s’en approchent, mais aucun constructeur ne propose l’action cam idéale avec toutes ces qualités réunies.

Les 5 meilleures action cam que je conseille

Mon top 5 des caméras d’action du moment. Les points forts et les points faibles que je trouve à chacune d’elle. Cette liste n’est pas exhaustive, elle est là pour vous orienter plus facilement en vous donnant mon avis.

FDR-X3000R

action cam - sony fdr x3000
Comparer les prix

La référence de chez Sony. Avec sa qualité d’optique, sa stabilisation optique, du capteur et numérique, les images ne tremblent plus du tout. Elle est fournie avec sa télécommande, sa montre connectée de pilotage et son caisson étanche jusqu’à 60M. Prise microphone, batterie amovible, wifi, nfc, gps, video 4K stabilisée à 24,25 et 30 fps (vivement le 60fps), Full HD à 24, 25, 30, 50, 60, 100 ou 120 fps, format vidéo XAVC-S, fonction timelapse 4K,  capteur CMOS Exmor R (qui équipe les caméscopes), batteries des autres action cam compatibles. En effet beaucoup d’atouts pour cette camera d’action.

En revanche ses défauts peuvent être son autonomie, moins d’1H avec la télécommande, pas d’étanchéité sans son caisson, pas d’écran tactile. Pour la 4K, soyez vigilants au débit d’écriture et au format de la carte micro SD qui doit être une SDXC UHS-I classe U3. Voir en bas de l’article pour bien choisir votre carte mémoire.


DJI Osmo Action

Comparer les prix

Le fer de lance de la marque réputée pour ses drones et ses gimbals. Une excellente action cam qui a fait des vagues lors de sa sortie car c’est la première du fabriquant, et une première réussie il faut le dire ! Double écran, 4k 60fps, stabilisation électronique « Rocksteady » très efficace, le mode « Dewarp » qui retire l’effet fisheye, étanche sans caisson jusqu’à 11 mètres, autonomie d’environ 1H en mode 4K stabilisée, et son prix autour de 350€ en font une excellente alternative à GoPro à qui elle fait penser au niveau du design.


GOPro Hero 5 Black

action cam - GoPro Hero 5

Une valeur sûre malgré les derniers modèles sortis. Écran tactile (avec les doigts secs), étanche sans caisson jusque 10M, stabilisation numérique en Full HD  (il faudra sans doute attendre la hero 6 pour la stabilisation optique). Wifi, GPS, Bluetooth. Batterie amovible. Commande vocale qui reconnait le français. Également une bonne qualité vidéo, possibilité d’enregistrer en 4K à 30fps, Full HD jusqu’à 120 fps, et HD jusqu’à 240 fps. Une prise micro HDMI (type D). La possibilité d’enregistrer l’audio séparément dans un fichier wav. Et concernant les défauts, pas de stabilisation en 4K, peu d’accessoires fournis, pas de vis pour fixer un trépied, autonomie d’environ 1h. Ainsi que pas de prise micro.


GoPro Hero 5 Session

action cam - GoPro Hero 5 session

La « petite soeur » de la Hero 5 black. Elle a de nombreuses similitudes avec la Hero 5 black. Par exemple la stabilisation numérique, la 4K à 25 et 30fps (non stabilisée).  Mais aussi l’étanchéité sans caisson jusque 10M, le timelapse en 4K, la connexion wifi et bluetooth. Et quelques différences…Pas de Full HD à 120 fps, uniquement à 60 fps. Pas de mode 240 fps en HD. En outre elle est plus compacte et plus légère, 118g pour la hero contre 73g ici. Mais pas d’écran tactile, juste un petit écran monochrome LCD et 2 boutons pour piloter la camera. La batterie n’est pas amovible. Et pas de prise micro HDMI ni de GPS. Autre différence : son prix. En somme elle reste plus accessible que la Hero 5 pour celles et ceux qui sont prêts à faire quelques concessions.


Xiaomi Yi 2 – 4K

action cam - Yi 2

Derrière ce design discret, inspiré de GoPro, c’est la caméra de sport qui fait trembler les leaders. En effet on peut compter parmi ses atouts un capteur 12Mpx pour la photo (capteur Sony IMX377), la vidéo 4K à 30 fps, la Full HD jusqu’à 120 fps, la HD jusqu’à 240 fps. Le timelapse possible en 4K. L’écran tactile, d’ailleurs tous les paramétrages se font au tactile ou via l’application smartphone. Elle est stabilisée électroniquement sur 6 axes à partir de la définition 2,7K. Pas encore pour la 4K, dommage. La batterie est amovible, et l’autonomie très bonne puisqu’elle peut atteindre 2H en enregistrement continu. Comme défaut on retiendra qu’elle est vendue sans accessoires, pas même son caisson étanche qu’il faudra acheter à côté. Mais pour moins de 300€ elle embarque assez de fonctionnalités pour venir taquiner les marques leaders.

Et pourquoi pas une marque française ?

Dolycam. C’est le nom de cette marque française qui vient se frotter aux géants du marché. Ses atouts ? Une gamme de caméras de sport proposant de super fonctions pour un prix très accessible. Avec les accessoires fournis s’il vous plait. C’est un bon point comparé à d’autres marques qui proposent les accessoires en option en sortant un billet de plus…

Les modèles plus accessibles

Qui ne proposent peut-être pas la 4K ou d’autres fonctions que les modèles juste au dessus. Mais qui proposent par exemple du 60 fps en Full HD et d’autres atouts sympas. Une cadence d’images minimum requise pour une action cam selon moi. Et qui ont donc un excellent rapport performances/qualité/prix.

Xiaomi Yi

Design sobre et discret. On sent que la marque s’inspire de GoPro dans ce domaine. Pas de 4K ici mais de la 2K (2034 x 1296). Un format de vidéo un peu bizarre pour de l’action cam mais qui peut éventuellement permettre un recadrage pour la stabilisation en post prod par exemple. Capteur Sony de 16Mpx, pas d’écran tactile mais 3 boutons pour activer/désactiver la cam, un bouton de sélection et un bouton pour  activer/désactiver le wifi. Bonne qualité des vidéos. Full HD à 60 fps. Moins bonne qualité de l’audio. Toujours aucun accessoire fourni à l’achat. Il faudra les acheter à côté. En même temps, pour moins de 100€, on a là une caméra de très bonne qualité.


Sony HDR As50

Design fidèle aux actions cam de Sony, elle est fournie avec son caisson étanche jusqu’à 60M. Elle est résistante jusqu’à -10°. Pas mal pour les sports d’hiver. Stabilisation électronique, zoom numérique 3x, timelapse 4K, batterie interchangeable, simplicité d’utilisation sont ses principaux atouts.  Pour les défauts on retiendra une absence de son lorsqu’elle enfile son caisson étanche. Mais est-ce vraiment un défaut pour celles et ceux qui souhaitent monter un clip ? Pour moins de 200€, c’est un modèle très sympa.


TomTom Bandit

On retiendra au premier coup d’oeil sur la Bandit son design original comparé aux autres parallélépipèdes d’autres marques. Ici c’est un cylindre. Osé et original. Mais surtout, cette action cam a de bons atouts pour elle. Par exemple son ergonomie et sa prise en main faciliteront la vie de beaucoup de vidéastes. Sa facilité pour dérusher direct dans le pc grâce à la prise usb 3 intégrée. Sa possibilité de pivoter du mode paysage au mode portrait par exemple (cadrage horizontal/vertical), ce que les autres caméras de sport ne peuvent pas faire. Son excellente autonomie avec une batterie de 1900mAh (amovible en plus) comparée aux autres qui sont souvent aux alentours des 1000mAh…On retiendra aussi sa capacité à enregistrer en Full HD 60fps et en 2,7K à 30fps. Je passe la 4K à 15 fps car je pense que c’est une blague juste pour dire qu’elle peut enregistrer en 4K. Pour les défauts, pas de stabilisation, pas d’étanchéité (juste éclaboussures) sans caisson-bouchon, son poids (190g), et aussi son manque d’accessoires fournis. Mais c’est un syndrome récurrent chez certains constructeurs.


Ricoh WG-M2

Le constructeur nippon nous a fabriqué ici une action cam très complète. D’abord une très bonne qualité d’image, 4K à 30 fps, Full HD à 60fps, et HD à 120 fps, étanche jusqu’à 20M sans caisson et résistante jusqu’à -10°. Microphone stéréo. Aussi la connexion Wifi à l’application dédiée sur smartphone. Résistante aux chocs jusqu’à 2M de chute. L’autonomie de 1h30 en 4K et d’environ 2h en Full HD. Réglages de la balance des blancs selon l’environnement. Ecran LCD de prévisualisation. Elle a beaucoup d’atouts pour elle. Néanmoins son principal défaut est l’absence d’accessoires fournis et l’incompatibilité avec les accessoires d’autres marques comme Gopro par exemple.


4K ou 120 FPS

Que ce soit pour traiter la 4K ou bien la cadence élevée d’images pas seconde, il faudra penser à avoir une bonne configuration informatique pour traiter ses rushs confortablement.

Les cartes mémoires pour votre action cam

Après avoir fait votre choix entre toutes ces caméras, n’oubliez pas de leur joindre une carte mémoire au bon format. Ainsi les cartes ci-dessous sont toutes compatibles pour les appareils mentionnés. Et pour faire simple : SDHC = Full HD OK. SDXC = 4K OK. En revanche évitez les cartes mémoires no name si vous tenez à vos vidéos…

Conclusion

N’oubliez pas quelque chose d’important lors de votre choix : un bon appareil photo (reflex, hybride ou compact) n’offrira pas forcément de bonnes vidéos. Essentiellement à cause du traitement de la vidéo, de l’algorithme d’encodage qui est effectué par l’appareil. Car chaque marque et chaque modèle a ses spécificités (traitement des couleurs, du contraste, du framerate, etc…). J’ai vu de très bons reflex en photo proposer des vidéos médiocres…Plutôt qu’un A7 SIII, j’espère un jour que Sony sortira un « NEX VG40 » doté de toutes les fonctions qu’ils proposent dans leurs derniers hybrides, mais avec l’ergonomie d’une camera…

J’espère que mes conseils et mes avis auront pu vous aider dans le choix de votre futur capteur d’émotions. N’oubliez pas, derrière le capteur d’émotions il y a le/la créateur/créatrice d’émotions, VOUS ! Comme je le dis souvent, ce n’est pas forcément la caméra qui compte, mais plutôt la personne qui est derrière elle.

N’hésitez pas à partager cet article, à donner votre avis dans les commentaires ou à poser des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre. 🙂 A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

441 commentaires pour “Quel appareil pour faire de la vidéo ? Caméscope ? Hybride ? Reflex ?

  1. Bonjour, je souhaiterais filmer des modèles réduits de planeurs radiocommandés volant parfois assez vite et loin, donc peut-être difficiles à cadrer. Je pensais à l’hybride Sony HX400V dont le prix me convient. Le but est ensuite de publier des courts extraits de films sur un site ou les réseaux sociaux. D’autres suggestions ? merci d’avance
    1. Bonjour , pour votre utilisation je pense qu’il est idéal. En autre suggestion il y a aussi le Nikon P1000 qui propose un super zoom, mais peut-être pas forcément utile pour votre usage.
  2. Bonjour,
    tout d’abord merci pour votre article et pour vos conseils.
    Ma femme souhaiterais acheter un appareil pouvant filmer et faire des photos de nos enfants avec un budget ne dépassant pas les 200€, pouvez-vous nous conseiller s’il vous plaît?.
    Merci d’avance!
  3. Bonjour, je dois acheter un camescope et je n’arrive pas à me décider entre un bon full hd (canon, sony, panasonic) ou un 4k entrée gamme (X33 Sony par exemple). Ce qui m’intéresse c’est la bonne qualité d’image. Pour les montages, je n’en fait aucun. Je filme tout ce qui me vient sur mon passage (paysage, instants mémorables, situation comique, spectacle, etc…) . J’apprécie qu’il se mette en route rapidement pour ne pas manquer certaines situations inattendues. Je ne fais pas de documentaire et je ne suis pas intéressée par les films sportifs. Merci beaucoup pour votre éventuelle réponse.
    1. Bonjour , cela va surtout dépendre du support sur lequel vous diffuserez vos vidéos. Sachant que les TV 4K upscalent les vidéos Full HD. En 2020 la Full HD a encore de beaux jours devant elle et il faut aussi préciser que les camescopes 4K permettent l’enregistrement Full HD…Donc autant prendre un camescope 4K et filmer en Full HD si on ne souhaite pas remplir la carte mémoire trop vite…
  4. Bonsoir , j aimerais savoir si le fujifilm x t20 est bien pour la video au meme titre qu un xt1 ou x t3. Merci c est pour réaliser des courts métrages. Je suis un futur étudiant en ecole de cinema .
    1. Salut , oui pour débuter c’est un bon appareil qui te permettra d’apprendre la prise en main et certains réglages en vidéo. Faire attention à la limitation d’enregistrement en continu de l’appareil, 15 min en Full Hd, 10 min en 4K. Pour du court métrage ça devrait être suffisant sauf si on souhaite filmer en plan séquence…
    1. J’évoque l’EOS R5 dans l’article, modèle hybride qui viendra se frotter aux Sony A7 III et Panasonic S1. Canon n’est pas mauvais, ils fabriquent de super caméras mais pas dans le même budget que les appareils que j’évoque dans cet article. Les hybrides aux alentours de 2000€ par exemple manquent souvent de fonctionnalités face aux autres modèles concurrents. C’est dommage. En très bonne caméra Canon il y a la C200; à 5000€…
  5. Bonjour,

    Tout d’abord, bravo et merci pour ces informations, comparaisons, réflexions !
    Mon interrogation concerne le dji osmo pocket.
    Je tourne avec une FS5 II, et j’aimerais pouvoir inclure dans le montage, quelques plans fluides ( tournés en voiture, ou en marchant). J’ai essayé le ronin avec ma caméra, mais je ne suis pas à l’aise..
    pensez vous que le dernier dji osmo peut, en qualité, être associé dans un montage HD, pour une sortie films d’exposition, mais pourquoi pas documentaire télé.
    je vous remercie pour votre avis.
    delphine

    1. Hello , je pense que justement le osmo pocket est une très bonne caméra d’appoint. Il faudra juste faire attention aux réglages de la balance des blancs et exposition pour avoir une image harmonieuse entre les 2 appareils.
  6. Bonjour, merci pour ces comparaisons ! Je débute doucement dans la vidéo artistique, et je suis surtout à la recherche d’un appareil/caméscope qui rejoindrait la qualité de la vidéo analogique (super 8 par exemple). Avec cette appareil, j’aimerais réaliser du cinéma/vidéo expérimentale. J’ai du mal à trouver le modèle qu’il me faudrait avec en plus un petit budget (max 600 euros). Sauriez-vous me conseiller quelques modèles qui pourraient convenir à ma demande?

    Merci 🙂

  7. Bonjour Michael, merci de ce tuto. J’aimerais faire des vidéos d’environ 1h. en intérieur d’un professeur de yoga qui enseigne le yoga. Actuellement je fais avec smartphone Samsung Android mais il y a une limite de 4Go (soit 20min. en « Full HD » donc 5 min en 4K). Que me conseillerais-tu? Les plans sont fixes, à 3-4m de distance et le micro du prof est un micro sans fil avec récepteur qui peut se brancher par minijack TRRS ou TRS. Y-at’il une limite de temps d’enregistrement sur les caméscopes ou reflexs?
    Merci