Quel matériel pour les prises de son ?

Vous savez sans doute qu’il est plus agréable de regarder une vidéo avec une qualité d’image médiocre et un bon son plutôt qu’une vidéo de bonne qualité avec un son médiocre. Non ? Essayez alors. Vous constaterez alors que dans la vidéo, le son représente 80% d’une vidéo. Enfin c’est mon pourcentage à moi, c’est peut-être 70%. Bref une qualité audio médiocre peut tout simplement gâcher votre vidéo. Donc le matériel de prise de son prend toute son importance pour la qualité de vos vidéos.

Je ne vais pas énumérer tous les micros présents sur le marché puisqu’il y a bien trop de références et de marques. Je vais juste vous conseiller telle ou telle catégorie de micro en fonction de vos besoins et de votre usage. Car comme le matériel vidéo, un bon matériel audio dépend de son utilisation.

Premier conseil, évitez d’utiliser le micro interne de votre caméra si vous voulez obtenir une bonne qualité audio. Ils peuvent dépanner dans certaines conditions, ou pour faire de la post-synchro au montage, mais sinon il vaut mieux les éviter. D’une ils sont souvent de qualité moyenne. De deux ils sont incorporés à l’appareil donc ils enregistreront les moindres petits bruits émis par l’appareil. Bruit du moteur de l’auto-focus, bruit de l’électronique, et les bruits de manipulation de l’appareil en général.

Le micro canon

matériel de prise de son - micro canon

Aussi appelés hyper cardioïdes, ultra cardioïdes, directionnels…Ce sont les micros souvent utilisés pour les tournages de fictions. Particulièrement pour enregistrer les dialogues ou encore certains bruits spécifiques. Des bruits de pas, de grincements, de frottements de certaines matières, bref des bruits de « détails » qu’il va falloir cibler. Selon leur longueur ils sont très précis dans l’enregistrement, ils n’enregistrent que ce qui se trouve devant eux et filtrent les bruits environnants. Une des références chez les vidéastes est le Rode NTG-2, qui apporte une réelle qualité sonore tout en restant accessible.

C’est justement la longueur du « tube » qui permettra de filtrer ces fameux bruits qui peuvent venir des côtés. Pour utiliser cette gamme de micros convenablement il faudra l’équiper d’une perche et d’une suspension. C’est ensuite le perchiste ou perche-man qui devra s’occuper de bien viser le son qu’il veut enregistrer. Certains micros possèdent une pile pour les alimenter, d’autres auront besoin d’une alimentation fantôme. Cette alimentation fantôme peut être fournie par un enregistreur externe par exemple ou une mixette (plus chère).

Souvent ce type de micro possède justement une prise XLR, format de prise audio dite pro. Ce n’est pas du jack 3,5mm quoi. 🙂 Du coup si vous partez sur ce style de micro, il faudra nécessairement penser aux accessoires indispensables pour l’utiliser : une perche, une suspension pour le fixer sur la perche et un enregistreur externe pour amplifier et enregistrer le son dans un bon format audio. Pas du mp3, plutôt du .WAV ou AIFF. 🙂

Le micro cravate

matériel de prise de son micro-cravate

C’est le type de micro destiné aux interviews ou aussi aux personnes qui se filment seules. Le/la youtubeur/se par exemple. Il en existe de différentes marques et de différentes qualités. Personnellement j’ai celui-ci de marque Boya, très accessible au niveau prix et qui fournit une bonne qualité audio. Il y en a des filaires, avec plusieurs mètres de fil et des sans fil. Certains peuvent même se brancher sur votre smartphone. Cela peut être une solution petit budget pour capter l’image avec sa camera et le son de sa voix avec ce type de micro.

Les sans-fil coûtent plus chers et nécessitent donc un émetteur et un récepteur haute fréquence. Un émetteur sur lequel on branchera le micro-cravate que portera la personne interviewée et un récepteur qu’on branchera à son appareil vidéo. Les sans-fil peuvent avoir l’avantage d’être pratiques à l’usage car il n’y a pas de fil justement. Mais aussi d’avoir l’inconvénient d’obtenir un léger décalage image-son qu’il faudra corriger en post-prod.

Donc ici c’est selon si vous maitrisez la post-synchro ou non et aussi à quelle distance de la caméra se trouvera la personne filmée. Les sans-fil sont souvent vendus en kit avec l’émetteur-récepteur. Je vous conseille d’acheter un micro cravate de qualité à côté, sinon vous risquez d’être déçu par la qualité du micro fourni dans le kit.

Le micro voix-off

matériel de prise de son micro-voix off

Le micro destiné à la voix off comme son nom l’indique. 🙂 C’est le type de micro que j’utilise lorsque je fais mes tutos (T-bone SC440). Il possède une large membrane qui permet d’enregistrer les moindres détails de votre voix. C’est même parfois gênant…Il faut se positionner à environ 15-20 cm du micro pour bien l’utiliser. Cela dépend si vous voulez enregistrer certains détails d’élocution ou non. Il est fortement conseillé d’utiliser un filtre anti pop up pour ce genre de micro. Sinon vous risquez d’avoir un son désagréable à l’écoute lorsque vous prononcerez certaines consonnes comme le P, le T, le D ou le B.

Ce son est tout simplement dû au souffle court que vous émettrez en prononçant ces consonnes et qui viendra taper directement sur la membrane du micro. Le filtre anti pop up viendra se placer entre le micro et votre bouche et servira à atténuer ce souffle. Je place le mien entre 5 et 10 cm du micro. Il est préférable de faire des essais avant de lancer un véritable enregistrement.

Les micros voix-off existent avec différents branchements. Il en existe avec des prises XLR, auquel cas il leur faudra une mixette ou un enregistreur externe avec prise XLR. Et il en existe en USB qu’il est possible de brancher directement sur son informatique. C’est mon cas. Du coup c’est la prise USB qui sert d’alimentation fantôme. Vous branchez et vous enregistrez. Je n’ai pas voulu m’embêter avec une carte son externe et j’avoue que je ne suis pas déçu par le résultat. Il suffit parfois de faire quelques réglages pour régler le volume d’acquisition pour ne pas qu’il sature ni qu’il soit trop bas. Ou encore de retoucher le son avec un logiciel son comme Audacity.

Il y en a de très bonne qualité en USB et peu encombrant grâce à leur support intégré comme le Snowball Ice de Blue.

Faites attention aux kits complets avec micro, support, monture, etc…car le branchement risque d’être en jack et dans ce cas vous risquez d’être déçu par la qualité audio…

Le micro main

matériel de prise de son micro-main

Le micro pour les interviews. Le « classique » qui peut éventuellement se brancher directement sur la camera ou le reflex. Idéal pour des interviews en face à face et lorsqu’on souhaite être mobile. Lors d’évènements comme des salons ou diverses rencontres par exemple et qu’on souhaite interviewer plusieurs personnes. Il ne faudra pas chercher la discrétion avec ce style de micro par contre. Ce n’est pas son rôle. D’ailleurs il est construit pour capter les sons qui se trouvent au niveau de sa capsule, c’est à dire essentiellement les voix. Par exemple, vous posez une question et ensuite vous placez le micro à distance convenable de la bouche pour enregistrer la réponse de la personne interviewée. Attention justement à cette distance. Il est conseillé de faire des tests auparavant afin de juger de la sensibilité du micro. En tout cas, évitez de coller le micro trop près de la bouche au risque de capter des sons parasites comme sur les micros voix-off. Il en existe des filaires et des sans fils, comme pour les micros-cravates.

Les accessoires

Le filtre anti pop up (indispensable pour un micro voix-off)

La perche (micro directionnel)

La suspension (pour minimiser les bruits de manipulation de la perche)

La suspension (micro voix-off)

L’enregistreur amplificateur : le Tascam DR-40  et le Zoom H4N sont les 2 références du marché en terme de rapport fonctionnalités/prix. Je possède le DR-40 et je suis bluffé par l’absence totale de souffle, de schhhh…en quelque sorte lors de la prise de son. Le son est cristallin, sans parasite. On n’utilise plus le micro de sa caméra après avoir essayé un enregistreur comme ça. Attention le DR-40 ne possède pas d’entrée audio Jack, juste une sortie Jack pour le casque. La prise qu’on voit entre les 2 prises XLR est destinée à une télécommande.

Les formats audio

Il existe de nombreux formats audio. Des connus comme le MP3 et des moins connus comme le AIFF. Les principales différences se font au niveau de la compression du son. Le MP3 est un format audio que l’on appelle « compressé » donc plus difficile à modifier sans perte. C’est un peu comme si vous vouliez retoucher une vidéo compressée en Divx  récupérée sur internet. Je vous laisse imaginer le résultat… Donc si vous voulez avoir une qualité audio optimale ou que vous souhaitez retoucher avec différents effets, il sera essentiel d’enregistrer dans un format non compressé comme le .WAV ou le .AIFF par exemple.

Bien comprendre l’audio

En regardant les caractéristiques d’un fichier audio vous pouvez voir deux informations essentielles. Des informations qui ressemblent aux infos qu’on peut trouver pour un fichier vidéo. Retenez le comme ça car cela vous facilitera la compréhension.

Les Hz comme 44 000Hz par exemple, représentent la fréquence de l’audio, un peu comme la fréquence d’images pour une vidéo, plus le chiffre est élevé, plus la fréquence est élevée et donc plus il est facile de venir rajouter certains effets, un peu comme pour les vidéos avec une cadence d’images élevées.

Ensuite viennent les Kbits/s qui représentent le débit de l’audio. 320Kbits/s par exemple. Même chose que pour le bitrate d’une vidéo, plus le chiffre est élevé, plus la qualité audio est bonne et plus le fichier audio est volumineux.

Les différences de prises de son entre plusieurs micros + un tuto post-synchro :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires pour “Quel matériel pour les prises de son ?

  1. Bonjour! Avec une amie nous aimerions nous lancer sur YouTube: nous avons une caméra (Canon Powershot SX510 HS, sans borne pour micro), des éclairages (les parapluies), des logiciels (iMovie, Adobe Premier Pro ainsi que Cute CUT pro), un ordi (Mac OSx), mais nous sommes coincées pour le son…Nous devons prendre nos deux voix en compte mais notre Caméra ne peut pas être branché avec un micro…Alors j’aimerais des conseils son pour DEUX voix et si possible le moins cher 😉
    Merci d’avance
  2. Bonjour Michael,
    J’ai une petite question à te poser. Je fais un peu de vidéo automobile avec un caméscope HD sans micro et le son n’est pas génial surtout quand ce sont des bruits aigües (exemple, des voitures qui accélèrent dans un tunnel). Le son craque et c’est horrible.
    Je souhaite acheter un micro pour mettre sur un Reflex Canon 760D et j’aurais voulu savoir quel micro était le mieux pour ce domaine ?
    Merci d’avance pour ta réponse 🙂
    1. Bonjour , oui les micros intégrés des caméras ne sont pas top du tout. Un micro Rode par exemple dédié à la vidéo fera très bien l’affaire. Cela dépend de ton budget. Ensuite selon où tu veux enregistrer le son, pourquoi ne pas enregistrer le son avec un enregistreur numérique style Tascam DR40, puis recoller le son au montage. C’est le modèle que j’ai et il offre une super qualité audio…Très directionnel en plus quand les micros sont dirigés l’un vers l’autre.