Étalonnage – Comment créer des LUTs

Si vous étalonnez vos vidéos vous savez sans doute ce qu’est une LUT. Il existe des packs de Luts ou même des plug-in qui permettent d’étalonner plus simplement ses vidéos. LUT signifie « Look Up Table » qu’on pourrait franciser en « table de conversion ». Les LUTs permettent de retoucher à la colorimétrie et au contraste de ses vidéos pour leur donner un aspect particulier lors de la diffusion. J’avais déjà fait un tuto sur l’étalonnage où j’évoque l’utilisation de ces Luts. Elle ne servent pas forcément à étalonner entièrement une vidéo mais en facilite les étapes.

Les 2 types de LUTs

Il existe 2 types de LUTs pour modifier l’aspect de ses vidéos. Les LUTs 1D et les LUTs 3D. Dans une LUT 1D, chaque valeur d’entrée de chaque couleur primaire (rouge, vert, bleu) est convertie sans tenir compte des deux autres couches de couleurs. Alors qu’avec une LUT 3D, pour chaque triplette de valeur de couleur d’entrée elle définit une triplette de valeur de sortie. C’est beaucoup plus précis. La LUT 1D ne peut pas modifier la saturation séparément du contraste, si vous touchez à l’un, l’autre sera forcément modifié aussi.

Alors que la LUT 3D pourra indépendamment modifier la couleur, le contraste, la teinte, la saturation…

Quelques conseils pour bien étalonner

L’étalonnage est une question de goût. De l’identité et de l’ambiance qu’on veut donner à sa vidéo. Mais pour être le mieux fait possible, il y a quelques étapes qui en facilite l’application.

La première est le matériel d’enregistrement. Je sais que le vidéaste amateur n’est pas forcément équipé de la dernière caméra sortie sur le marché mais certains modèles facilitent l’étalonnage dès l’enregistrement. En effet, quelques modèles récents ont des modes d’enregistrement vidéo dénommés « Sgamut » et « Slog ». Slog2 ou Slog3. Ces modes d’enregistrement consistent à capturer des vidéos « plates », qui ne possèdent pas beaucoup de couleurs, qui paraissent même vraiment ternes. En fait, ces modes auront  permis d’enregistrer beaucoup de données par rapport aux images capturées. Ce qui donnera ensuite beaucoup plus de liberté en terme d’étalonnage. On pourrait comparer ce mode d’enregistrement vidéo au mode  photo « Raw » de certains appareils. Je pense par exemple à des modèles comme les Sony A7S II (Slog2) ou A6300 (Slog3) qui possèdent ces modes d’enregistrement vidéo. Un exemple pour illustrer ce mode :

Donc si vous souhaitez pouvoir faire des étalonnages poussés, vous savez qu’il vous reste à faire. 🙂

Le 2ème conseil pour bien étalonner est d’avoir un moniteur prêt pour l’étalonnage. En effet si votre moniteur n’est pas lui-même correctement étalonné, vous ne partez pas du bon pied.

Il existe des sondes d’étalonnage si on souhaite vraiment avoir un moniteur étalonné aux ptits oignons. Elles se fixent sur votre moniteur et vous permettent de bien le régler. Si vous n’avez pas ce genre de sonde, assurez-vous qu’il soit correctement réglé dans les tons de couleurs et de contraste. Cela évitera quelques mauvaises surprises lors de la diffusion de vos vidéos sur d’autres écrans…

Voici un tuto pour vous montrer comment créer vous même des Luts personnalisées sur Adobe Premiere que vous pourrez ensuite réutiliser sur d’autres vidéos :

 

 

 

Laisser un commentaire